SPORTS ATHLÉTIQUES ISSOLDUNOIS : site officiel du club de foot de ISSOUDUN - footeo

Rocher et les Issoldunois ont été dominés à domicile par leurs visiteurs du Loir-et-Cher

20 novembre 2017 - 11:31

Issoudun : 0 Blois Foot : 3 A la peine depuis plusieurs semaines, les Issoldunois n’ont pas réussi à relever la tête face au Blois Foot, hier soir. La faute à un manque flagrant de concentration dès l’entame de match. Face à cette réserve de N3, troisième du classement avant cette journée, il ne fallait pas ’attendre à une partie de plaisir. Sur un coup franc blésois frappé par Aparicio, Bugaj détourne en corner. Mais les Blésois ouvrent le score dans la foulée sur une reprise de près de Moutala (0-1, 12e). Le jeu est tout juste repris qu’ils remettent le couvert. Côté droit, Kara centre pour Slimani dont la reprise limpide laisse Bugaj sur ses appuis (0-2, 13e).
En deux minutes, les visiteurs ont donné une leçon de réalisme à leurs hôtes. Issoudun tente ensuite de refaire surface, en vain. Malgré une reprise de la tête de Kecouta (17e) et une tentative de Rocher stoppée par Dolleans (35e). Mais ce sont les Blésois qui se montrent encore les plus dangereux avec ce coup franc enroulé d’Aparicio que Bujag détourne en corner au pied de son poteau (39e).
A la pause, les Issoldunois accusent un retard qui semble déjà incompressible. L’équipe du Loir-et-Cher se montre d’ailleurs encore la plus dangereuse au retour des vestiaires. Les SAI, malgré toute leur bonne volonté, sont trop brouillons pour inquiéter leur adversaire même si Dolleans, le gardien blésois est contraint à une double parade sur cette action locale (62e). Reste que les Blésois peuvent s’illustrer à tout moment à l’image de cette frappe de Madane que Bugaj capte en deux temps (65e).
Bref, les SAI se révèlent impuissants à renverser la vapeur dans cette dernière demi-heure au cours de laquelle le jeu s’étiole sérieusement et où les fautes se multiplient d’un côté comme de l’autre. La faute à trop d’approximations et à un manque criant de maîtrise.
Il n’empêche que les Blésois ont de la ressource. Coueret, entré en jeu quelques minutes plus tôt, hérite d’un bon ballon sur la gauche de la surface et expédie une frappe sous la barre. Bugaj ne peut que constater les débats (0-3, 78e). Cette fois, c’est définitivement cuit. Les SAI enregistrent leur cinquième défaite en huit journées. Mais celle-ci n’est pas sujette à discussion. Blois Foot était bien supérieur.

Commentaires

Aucun événement